Bilan des 10 et 11e semaines

Je pense que nous sommes nombreux tout autour de cette terre à voir notre vie au ralenti ces derniers temps.

Pour ma part, ce confinement se fait bien évidemment à l’autre bout du monde. Dans un premier temps, incapable de rentrer par inexistence de vols entre la Nouvelle-Zélande et la France ; nous avons ensuite décidé de prendre notre mal en patience au pays des kiwis afin d’en profiter au déconfinement (avec un peu de chance).

Arnold attend patiemment devant la maison que nous repartions en vadrouille

Comment organiser notre vie dans une maison qui n’est pas notre, dans un pays qui nous est étranger et avec peu d’informations concernant le futur proche ici ainsi qu’en Europe ? 

Vous me direz, c’est le cas pour tout le monde. Et c’est tout à fait juste. 

C’est donc avec un jeu de carte, quelques cahiers et stylos, un seul livre et une guitare que nous sommes maintenant enfermé dans notre super location. Il faut bien avouer que nous sommes chanceux. Certes nous l’avons provoqué, mais nous n’en sommes pas moins heureux.

Qui plus est, nous avons la possibilité de sortir du sport, nous balader… 

Il m’est donc facile de prendre le parti de me défouler le matin et d’aviser l’après-midi.

Cette première semaine de confinement est donc rythmée par la vidéo conférence familiale quotidienne me faisant me lever à 6h du matin. Elle me donne le sourire et une énergie de dingue pour faire face au reste du temps. Je m’attaque ensuite à un peu de sport (100 pompes, 100 abdos et 100 squats). Puis je vais courir une petite demi-heure, ou me balader 1h… Pour finir par 20 minutes d’étirements. Mais soyons franc, avant midi, j’ai effectué la dépense sportive de la journée et j’ai pris ma douche.

Il faut maintenant trouver des activités pour les après-midi. Au début, ce fut compliqué. Passer son temps à bouquiner quelques pages (puisque nous n’avons qu’un seul livre, je le rappelle), faire quelques mots croisés, regarder des séries ou jouer un peu de guitare ne me satisfaisait pas. 

Puis ma formidable sœur, m’a fait découvrir les cours en ligne. Ainsi, je me replonge dans l’histoire de l’art, de la photographie, des couleurs. Bref, les après-midi passent bien plus vite et sont mille fois plus intéressantes. Seul l’anglais me manque, car il est impossible de discuter avec qui que ce soit ici, distanciation sociale oblige.

Quand le cœur m’en dit, j’essaie de travailler sur mon rendu d’expérience à propos de St Jacques. Et évidemment, j’essaie d’appeler amis et familles afin de mettre à profit ces longues journées de confinement.

Nous cuisinons aussi beaucoup. Il faut avouer que nous n’avons que ça à faire (en plus du reste). 

C’est dans ces circonstances que notre immense jardin, nos poules, notre potager en devenir et mon chien me manquent énormément. Nous aurions tant de choses à faire là-bas et si peu ici. Mais au moins je prends le temps pour d’autres choses. Pour toutes ces choses auxquelles je n’ai jamais laissé leur place…  

Et puis toute « épreuve » est bonne à prendre. J’apprends donc de cette situation. Je m’en accommode et je la valorise dans mon propre esprit.

Le plus compliqué fut le changement d’heure. Non pas pour l’heure de plus ou de moins de sommeil que l’état soustrait ou additionne à notre vie. Mais à cause de l’impossibilité pour moi de poursuivre quotidiennement nos vidéo-conférences familiales… Le moral a subi un gros choc et la motivation aussi… Mais à tout problème existe une solution et 3 fois par semaine cette formidable famille qui est mienne a décalé de 2h30 la conférence pour que je puisse y assister sans me lever à 5h du matin. MERCI !

Le regain d’énergie et le bonheur est donc, quoi qu’il arrive, au rendez-vous 3 fois par semaine. Et je ne saurais d’écrire ce que cela me procure, mais c’est mon oxygène dans cette bulle aseptisée qu’a créée cette pandémie.

Je souhaite donc remercier toutes ces personnes merveilleuses. Que ce soit des membres de ma famille, mais aussi mes amis. Vous qui prenez quelques minutes et heures par semaine pour me (nous) faire changer d’air. MERCI !

La magie d’un coucher de soleil néo zélandais.

Publié par Jeanne Fauquenot

Passionnée de patrimoine, d'art et d’espaces naturels ; je me suis mise en tête de découvrir, en marchant, ce pays merveilleux qu’est le France. Il m'est alors apparu qu'il m'était nécessaire de partager mes découvertes dans cet extraordinaire monde qui est le nôtre. J'espère que toutes mes aventures vous plairont.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :