Bilan de la seizième semaine

Arrivée à Menton, 2 807 km parcourus, 109 jours, 11 day off, 60 000 m de dénivelé, 38 grues, 8 lavage de cheveux, 9 lessives, 3 trous dans mon matelas, 15 départements traversés, 4 pays foulés, 2 paires de chaussures et chaussettes usées, 3 t-shirts, 1 semaine à la maison non prévue, un peu de sable de la mer du nord qui se retrouve en Méditerranée.

Mais surtout des rencontres magiques, des paysages à couper le souffle, quelques coups de mou et une aventure extraordinaire.

En ce début de semaine, je sens la fin de l’aventure approcher à grands pas. J’avais hâte de terminer, il y a quelques jours. Mais plus le temps passe et plus je ralentis la cadence. J’ai besoin de profiter des derniers instants sur ce chemin…

D’autant plus que le Mercantour et la vallée des merveilles me concoctent de belles surprises.

Je passe de lits de rivières totalement détruits par la tempête de l’année dernière, à des plateaux herbeux, en passant par des pierriers interminables mais chouettes.

Cette aventure fut extraordinaire de rencontres, de découvertes et d’expériences… Bien qu’elle ait été aussi belle que dure, je suis heureuse d’avoir eu la chance de me lancer dans une telle épopée.

Elle a été si différente du départ de Dunkerque à l’arrivée à Menton. J’ai expérimenté tant de paysages, je me suis découverte une force de caractère et une ténacité sans précédent, j’ai eu la chance de voir bon nombre d’animaux qu’on ne voit qu’en photo… Bref, j’en ai « chié » mais ça valait largement le coup !

Aurais-je attaqué cette aventure si j’avais su combien ça allait être dur ? Probablement pas ! Mais par chance, je n’en savais rien et j’ai eu la plus belle des surprises en découvrant que ça peut être encore plus beau que ce qu’on imagine lorsque l’on va chercher au plus profond de soi pour continuer d’avancer… Pas après pas, kilomètre après kilomètre.

Il m’est difficile de faire un résumé de ces 16 semaines de marche. J’ai tant appris, tant vue, tant découvert… Je ne m’imaginais pas, en foulant l’asphalte de Dunkerque, vivre tout cela. Une randonnée au long cours, c’est exactement ça : ne pas savoir où l’on met les pieds, mais se lever chaque jour avec l’envie d’avancer un peu plus. Repousser ses limites, sortir de sa zone de confort (quotidiennement), mais aussi s’écouter, se délecter de paysages insoupçonnés et profiter !

Cette fois-ci, j’avoue que je m’attaquais à un sacré challenge ! Les montagnes ! On met un nom sur ces zones géographies, mais peu en connaissent vraiment les paysages, les dénivelés, les difficultés et les beautés ! Pour moi, c’était 3 noms : Vosges, Jura et Alpes. Sans savoir où vraiment c’était, ce que ça comprenait et ce qui m’y attendait ! J’y ai découvert trois massifs totalement différents mais tout aussi beaux les uns que les autres.

Je m’y suis trouvée. Moi qui n’avais jamais vraiment marché en montagne, encore moins bivouaqué ou ne serais-ce que manger une crêpe en refuge !

J’ai tout découvert de la montagne : pluie, vent, orage, abris gardés ou non gardés, névés, patous, cols, sommets, altitude, dénivelés positifs et négatifs et tant d’autres choses… Bref, c’était magique !

Mais surtout, j’y ai expérimenté une France merveilleuse de gentillesse, de bienveillance et de beauté à travers ses habitants !

Ainsi qu’une histoire forte ; des bunkers du Nord aux fortifications Vauban, en passant par la ligne Maginot, les vallées sidérurgiques et minières abandonnées et les châteaux vosgiens.

Alors Merci !

Merci à mon corps, une fois de plus, de m’avoir porté jusque-là !

Merci à ma famille de croire en chacune de mes aventures même si ce n’est jamais simple de l’accepter.

Merci à mes amis d’être un pilier nécessaire à mon équilibre et de me remettre dans le droit chemin quand je m’égare.

Merci à mes sponsors de croire en moi et de me fournir de quoi randonner !

Et surtout, merci à toutes ces familles qui, souvent, pour la première fois, ont accueilli une inconnue chez eux. Merci pour ces discussions et ces moments de partage. Merci pour vos repas, vos lits douillets et votre gentillesse. Merci d’avoir ponctué mes pérégrinations d’un moment familial.

CLAP DE FIN

Le petit point dodo :

30.08.21 – Le Boréon : Chez Nicolas,

31.08.21 – Vallée des merveilles : Refuge de Nice,

01.09.21 – Le camp d’argent : Gite d’étape les estives,

02.09.21 – Plan du lion : bivouac,

03.09.21 – FIN.

Publié par Jeanne Fauquenot

Passionnée de patrimoine, d'art et d’espaces naturels ; je me suis mise en tête de découvrir, en marchant, ce pays merveilleux qu’est le France. Il m'est alors apparu qu'il m'était nécessaire de partager mes découvertes dans cet extraordinaire monde qui est le nôtre. J'espère que toutes mes aventures vous plairont.

19 commentaires sur « Bilan de la seizième semaine »

  1. merci à toi pour ton partage de ces moments magiques…je repense svt à ma fille qui me disait « et tu vas faire dormir une inconnue dans ma chambre 😂 » dommage qu’elle n’aie pu te rencontrer 😉

    J'aime

  2. Aaaaaah mais bravo bravo et encore bravo !! Superbe aventure et un inspiration pour nous toutes, qui rêvons de reprendre les sentiers pour plus longtemps que quelques jours…

    Belle arrivée sur la côte et que les prochains chemins soient tout aussi porteurs de beauté et de rencontres magiques !

    J'aime

  3. Merveilleuse aventure et superbes photos . Cela m’a ramené un an en arrière pour « ma » traversée des Pyrénées par le GR10. Comme toi je suis parti seul avec plein de doute et de crainte, mais que de belles rencontres et quelle expérience. Si tu ne sais quel projet futur affronter, je te conseille vivement celui ci. Merci encore pour m’avoir replongé dans mes souvenirs

    J'aime

      1. Bonjour,
        Pas facile a trouver, mais le GR5 existe des pays bas a la méditerranée, même si il n’est pas toujours très bien entretenu et si la signalétique laisse parfois a désirer, avec une trace GPS pour se remettre sur le chemin c’est faisable !.

        J'aime

  4. Félicitations pour votre détermination, et merci pour le partage.
    Vous avez la chance de savoir à quel point une aventure comme celle-ci est enrichissante.
    Je rêve encore à de tels projets, moins ambitieux, bien sûr, à mon âge. ( 63 ans).
    Je serai en retraite dans 1 an, et mon premier projet sera une randonnée sur plusieurs jours.
    Je vous souhaite encore de jolis projets.
    Jeanne

    J'aime

  5. Votre périple est formidable; j’ai en projet de faire le GR5 de la Mer du Nord à Menton, dans quelques années. Mais en attendant, je commencerai par des randonnées plus courtes comme le Tour du Mont-Blanc ou Chamonix-Zermatt par les sentiers.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :