La réalité en NZ

Cette rubrique permet de revenir sur ce qu’on ne vous dit pas sur la Nouvelle-Zélande.

Bien sûr, c’est un magnifique pays, les gens y sont gentils et accueillants, on y trouve du travail facilement et on peut y vivre dans un van (le rêve de tout bon français). MAIS ! Il y a tout plein de choses à savoir pour se faciliter encore pluuuuuus la vie.

Le stop

Bien sure que c’est facile de faire du stop ici. Mais comme partout en réalité ! Il nous est arrivé d’être pris en 5 minutes, mais aussi d’attendre 2h. Donc, évidement que c’est faisable. Il faut juste accepter de prendre le temps. Que ce soit en Nouvelle-Zélande ou ailleurs.

Les free camp

Tout le monde parle de free camp, il en existe un tas, mais il est bon de savoir qu’à partir de 4-5h de l’après-midi, toutes les places sont en générales prisent et là ça devient un peu plus la galère pour trouver où garer son van et passer la nuit sans avoir à passer par des campings payants.

À noter que dans les free camp il n’y a pas toujours de toilettes et presque jamais de douche (ou froide).

Tous ne sont pas accessibles pour les van non « Self-Contained », donc faites très attention. Souvent les places y sont restreintes donc si vous voyez que vous êtes le 11ème et qu’il n’y a que 10 places valides alors trouvez un autre endroit, car les rangers vous vireront à coup sûr vers 7-8h du soir. Et surtout pensez à vous garer aux bons emplacements !

Vous retrouverez tous les emplacements et le nombre de places sur l’application CamperMate. Mais vous pouvez aussi en trouver sur internet en mettant free camp et la région dans laquelle vous êtes.

Ouvrir un compte bancaire

Rien de plus simple. Vous choisissez votre banque. Nous avions pris Kiwibank mais il y en a d’autre. Vous remplissez un pré formulaire sur internet. Puis vous vous rendez au guichet avec attestation de logement (un simple papier de votre auberge de jeunesse suffit, mais il faut bien y aller avec), vos papiers et votre visa valide. Ils font quelques vérifications, vous font choisir votre type de carte (il y en a des gratuites pour nous, voyageurs d’une année), vous choisissez votre code et zouh !

Ça prend quelques minutes, c’est simple, mais il faut s’équiper de tous les papiers afin de ne pas être embêté une fois à la banque. Je vous conseille très très très fortement une banque dans une petite ville (souvent c’est une librairie en même temps : PaperPlus), ils sont bien plus arrangeant et sympa.

Avoir son numéro IRD

Si vous souhaitez travailler, il vous faut ce numéro IRD. Pour cela, un numéro de compte en banque, vous êtes donc obligé de passé par l’étape ci-dessus. Puis numéro de visa validé et tout ce fait en ligne en quelques minutes. Si vous avez bien tout rempli, en une semaine vous avez votre numéro IRD. Et donc vous pouvez chercher un emploi. Il vous sera demandé à chaque recherche d’emploi, donc prenez votre temps à l’arrivée, faites toutes les démarches nécessaires et lancez vous dans la grande et belle aventure de la Nouvelle-Zélande .

Trouver un emploi

Il y a évidement les agences d’intérim, le woofing, helpX (ces deux derniers sont souvent non rémunérés, mais vous êtes logés et nourris en bossant quelques heures par jours). Mais il y a aussi un site backpackersboard, vous y trouverez les annonces par régions, type de job, etc. C’est pas mal sincèrement, mais attendez vous à faire un envoi en masse de message pour avoir des réponses. Nous sommes très nombreux sur cette île à chercher du travail et voyager en même temps. Mais soyons en sure, vous trouverez. Il existe aussi le site Trademe c’est le boncoin néo-zélandais pour colocation, job, achat de matériel de rando etc, c’est le top. Sans oublier les réseaux sociaux, ils sont une mine d’or.

Acheter un véhicule

Rien de plus simple, quelle vie… Les réseaux sociaux sont pour le coup le meilleur des moyens de trouver votre futur compagnon de route, mais il existe aussi des points de ventes type garages ou foire/marchés de véhicule (le samedi à Auckland). Une fois l’engin trouvé, visité, les questions posées et le coup de cœur assumé. À vous la paperasserie. 10 minutes dans un bureau de poste et c’est fait. Vous n’avez qu’à changer le nom du propriétaire, rien de plus simple. L’acheteur rempli un formulaire, le vendeur aussi et c’est fait, on en parle plus.

L’assurance

En Nouvelle-Zélande, il n’est pas obligatoire de rouler avec une assurance. Vous faites donc comme bon vous semble. Au début, je n’en avais pas. Puis mon petit côté « français » a pris le dessus et je me suis inscrite sur AA, c’est une des agences d’assurance que vous trouverez dans toute la Nouvelle-Zélande. Et franchement, ce n’est pas cher pour ce que ça peut vous rembourser en cas d’accident, de vol, de casse, etc… On parle de votre moyen de locomotion, de votre hébergement (souvent) et de votre cuisine (pour un grand nombre).

Vous êtes parés pour la grande aventure. Prenez le temps de bosser, rencontrer du monde, profiter et surtout délectez vous. Ça passe vite la vie et surtout vous ne savez pas de quoi est fait demain.

ENJOY

Publié par Jeanne Fauquenot

Passionnée de patrimoine, d'art et d’espaces naturels ; je me suis mise en tête de découvrir, en marchant, ce pays merveilleux qu’est le France. Il m'est alors apparu qu'il m'était nécessaire de partager mes découvertes dans cet extraordinaire monde qui est le nôtre. J'espère que toutes mes aventures vous plairont.

2 commentaires sur « La réalité en NZ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :