Bilan de la 2e semaine

Suite à l’arrêt prématuré du Te Araroa, il a fallu rebondir. Plus facile à dire qu’à faire. Comment passer d’un projet tout tracé à la création d’un itinéraire.

Comment passer du mode randonneurs à celui de vacanciers ? Et qu’est-ce qui nous donne envie ? Tant d’opportunités sans qu’aucunes ne répondent vraiment à mes désirs, mes attentes, mes envies…

Comment ne pas se sentir comblée alors qu’une foule de possibilités s’offrent à moi ? Je me sens totalement perdue.

Tancrède souhaite remonter à Christchurch pour trouver plus facilement du travail. Pour ma part, c’est plus confus, je suis donc. Et qui sait peut-être que les opportunités naîtront de ce choix.

Après 550km de stop, plusieurs chauffeurs et de nombreuses conversations nous y sommes.

Mais la Nouvelle-Zélande sans moyens de transport c’est un peu frustrant car les paysages sont hors des villes. Il nous faut donc devenir plus autonome pour nous sentir plus libre. Par chance un couple de français vendait son van équipé. Nous achetons donc le lendemain du Waitangi Day, Arnold, notre fidèle destrier pour les prochains mois.

Arnold est un Nissan Caravan de 1991. Pas tout jeune, mais il est confortable, n’a pas trop de kilomètres et se porte comme un charme. Roulez jeunesse ! Nous décollons vers de nouvelles aventures.

Nous partons vers le Nord de l’île du Sud, il faut bien commencer par quelque part… Quelques randonnées très connues s’y trouvent et les vendanges ne vont pas tarder à commencer, donc c’est parfait pour nous deux.

Premier stop à Kaikoura où nous découvrons le bleu de l’océan… Et Tancrède réussi enfin à ouvrir un compte bancaire. Les démarches sont presque finies pour pouvoir travailler, il ne nous manque plus qu’un numéro fiscal et nous sommes bon ! Suite à notre première nuit dans notre van, à Kaikoura, nous attaquons notre première petite rando depuis l’échec du TA. Ça fait du bien de se dégourdir les jambes. Et nous voyons nos premiers phoques, ça c’est trop trop chouette.

Puis nous repartons vers Bleiheim. Nous y faisons notre seconde randonnée au milieu de pas grand chose, mais les montagnes au loin étaient extraordinaires. En continuant vers Haverlock, nous nous arrêtons au Cullen Point ; que la vue est belle après une toute petite montée. En cherchant un endroit où dormir, nous découvrons le Pelorus Bridge. Nous en profitons pour nous baigner, quelle magnifique fin de journée…

Maintenant nous sommes dans un nouveau mood, bien plus positif et optimiste. Nous cherchons toujours nos marques, mais ça va beaucoup mieux, pas d’inquiétudes. En espérant que les prochaines semaines nous donnent à voir tout plein de petites merveilles et de belles randonnées. En attendant, on vous embrasse.

Publié par Jeanne Fauquenot

Passionnée de patrimoine, d'art et d’espaces naturels ; je me suis mise en tête de découvrir, en marchant, ce pays merveilleux qu’est le France. Il m'est alors apparu qu'il m'était nécessaire de partager mes découvertes dans cet extraordinaire monde qui est le nôtre. J'espère que toutes mes aventures vous plairont.

2 commentaires sur « Bilan de la 2e semaine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :